Surdouance et TDAH

Une de mes spécialités acquise en relation avec mon parcours familial est la question de la détection et de la prise en charge du TDAH et de la surdouance.

En effet, je suis mère de deux adolescentes diagnostiquées toutes les deux HP et TDAH. L'une des deux a souffert aussi d'importantes difficultés dys (dyslexie, dysorthographie et trouble du raisonnement mathématique).
L'accompagnement douloureux de mes enfants m'a sensibilisée et rendue performante à détecter, comprendre et soutenir les enfants, adolescents, leurs parents, et les adultes, dans ce qui ressemble encore aujourd'hui au parcours du combattant.
On parle beaucoup de surdouance mais peu de professionnels la connaissent de l'intérieur. De même pour le TDAH.

La surdouance est une particularité, une différence, qui n'a pas seulement à voir avec un chiffre de QI mais tout à voir avec une façon d'être au monde, une façon de réfléchir, de faire des liens, de sentir les choses et les gens (hypersensibilité), d'être en relation avec les autres, et surtout souvent de se sentir mis de côté, rejeté, seul, malheureux et incompris...
Souvent à l'école c'est difficile, on se sent incompris des enseignants, avec les camarades il y a décalage, on ne se comprend pas soi-même, on échoue alors qu'on se sait intelligent, etc..
Le TDAH aussi n'est pas juste une étiquette mais peut être une grande source de souffrance pour les personnes concernées et leur entourage, souffrance qui comme pour les sujets HP peut conduire à l'échec scolaire, à la phobie scolaire, au rejet social.

Je mets toute mon expérience, mon énergie et mes compétences de psychologue à faire des bilans TDAH et HP pointus.
Ils sont le fruit d'une grande expérience clinique, d'un approfondissement de plus de 10 ans de ces
deux thèmes et d'une vision psychologique approfondie qui ne se contente ni des chiffres ni des apparences.

Mon but en tant que psychologue est d'aider toute personne concernée par le TDAH et la surdouance à prendre ces particularités comme des atouts, à faire de ces sources d'hypersensibilité et de différence des vecteurs de réussite et d'équilibre psychologique.

Le bilan est essentiel.

Vient ensuite l'assimilation pour la personne de Qui elle est. Ce peut être une grande surprise. Ou un grand soulagement. Il y a ensuite l'accompagnement et la mise en place des mesures les plus efficaces possibles pour l'intégration scolaire, familiale et sociale.

Et enfin le soutien à la réussite scolaire, professionnelle et sociale, tellement méritée, trop souvent échouée.